La codépendance

La codépendance

La CodépendanceLa codépendance est un terme utilisé pour décrire une dynamique relationnelle généralement considérée comme malsaine. Ce concept est le plus souvent utilisé dans le domaine de la toxicomanie, d’où il est originaire.

Bien que les définitions varient, la codépendance peut être décrite de manière générale comme une dépendance excessive à l’égard d’une relation au détriment des besoins et du bien-être d’une personne. Les partenaires ne veulent généralement pas quitter la relation. La relation peut être unilatérale, une personne dépendant excessivement de l’autre pour satisfaire ses besoins émotionnels. Les relations codépendantes tendent à se caractériser par un comportement de manipulation émotionnelle et des luttes de pouvoir.

Cela dit, le concept de codépendance est complexe et fait l’objet de débats. À l’heure actuelle, il n’existe pas de modèle psychologique ou de théorie largement acceptés qui sous-tendent ce concept. La codépendance n’est pas un trouble de santé mentale diagnostiquable. Cependant, il s’agit d’un terme populaire et répandu que de nombreuses personnes trouvent utile pour décrire leur situation. Il peut aider les gens à comprendre et à donner un sens à leurs expériences relationnelles.

Signes de codépendance

La codépendance est vécue de différentes manières. Il est difficile d’identifier clairement les signes, d’autant plus que les définitions de la codépendance varient considérablement. Toutefois, les signes suivants sont communs à de nombreuses définitions des relations malsaines de “codépendance” :

  • Faible estime de soi ou symptômes de dépression
  • Faible sentiment de contrôle interpersonnel. Par exemple, vous pouvez avoir des difficultés à prendre des décisions dans votre relation.
  • Une perte de votre sentiment de soi ou d’identité, et le sentiment qu’il est entièrement lié à la relation.
  • Anxiété sociale
  • Sentiments de honte
  • Conflit dans la relation
  • Problèmes de contrôle
  • Problèmes de limites dans la relation

Que faire si vous pensez être dans une relation de codépendance ?

Il est important de travailler en étroite collaboration avec votre professionnel de la santé pour déterminer l’approche thérapeutique qui vous convient le mieux. Les éléments courants d’un plan de traitement sont les suivants

  • La thérapie : Les thérapies psychologiques par la parole, dans des contextes individuels, de couple et de groupe, peuvent aider les personnes concernées par la codépendance et les défis qui y sont associés. Si l’un des partenaires, ou les deux, sont toxicomanes, il convient de l’aborder comme un facteur contributif dans le cadre d’une thérapie supplémentaire. Les types de thérapie à envisager sont abordés ci-dessous.
  • Groupes de soutien : De nombreuses personnes trouvent que l’expérience du partage et de l’apprentissage dans un groupe de soutien est bénéfique. Les Co-Dépendants Anonymes sont un exemple de groupe de soutien qui utilise un modèle similaire à celui des Alcooliques Anonymes pour aider les gens à développer des relations plus saines.
  • Prendre soin de soi : Il est important de prendre du temps pour soi et de faire ce que l’on aime. Faites attention à votre alimentation, essayez de dormir et de vous reposer, et faites de l’exercice régulièrement.
  • Établissez des liens avec vos amis et votre famille : Pour de nombreuses personnes, l’un des signes de la codépendance est un retrait des amis et de la famille. Il est important de rétablir ces liens et de rechercher des soutiens sociaux.

Types de thérapies à envisager pour la codépendance

Il existe différents types de thérapies qui peuvent aider les personnes à établir des relations plus saines et à traiter les problèmes de santé mentale associés. Ces thérapies sont les suivantes

  • La thérapie cognitivo-comportementale (TCC) : La TCC peut aider à changer les pensées et les comportements inutiles, et à développer des croyances plus utiles sur nous-mêmes.
  • La thérapie de couple : La thérapie familiale ou de couple offre un forum pour identifier, explorer et réparer tout problème malsain dans la relation.
  • Formation à l’affirmation de soi et aux techniques de communication : De nombreuses personnes dans des relations de codépendance ont du mal à affirmer leurs besoins et peuvent bénéficier d’un apprentissage explicite de la manière de le faire.
  • Thérapie psychodynamique : La codépendance est considérée comme un comportement acquis. Il peut donc être utile d’explorer les expériences passées et les causes sous-jacentes par le biais d’une thérapie par la parole de type réflexif comme la thérapie psychodynamique.
  • Thérapie interpersonnelle : Il est possible de rendre une relation malsaine plus fonctionnelle en l’examinant dans le cadre d’une thérapie interpersonnelle.

Ce qu’il faut rechercher chez un thérapeute pour la codépendance

Lors du choix d’un professionnel de la santé mentale pour une thérapie, il peut être utile de tenir compte des facteurs suivants :

L’adéquation personnelle

L’un des éléments les plus importants à prendre en compte est le potentiel de développement d’une relation de travail solide avec votre thérapeute. Cette relation s’appelle l’alliance thérapeutique et constitue le principal indicateur de l’efficacité du traitement.

Qualifications et expérience

Assurez-vous de trouver un professionnel de la santé mentale agréé. Demandez à l’avance à votre thérapeute potentiel s’il a une formation spécialisée et une expérience du travail avec les couples.

Parlez-en à l’avance

La meilleure façon de savoir ce que vous pensez de votre futur thérapeute est de lui demander un entretien téléphonique préliminaire (vous pouvez le faire avec nos thérapeutes Zencare). La plupart des thérapeutes seront heureux de vous aider. Cela vous donne l’occasion de poser des questions sur

  • Leurs qualifications
  • Leur opinion sur le concept de codépendance et comment elle se compare à votre expérience du concept. Vous voudrez trouver un thérapeute dont la conceptualisation s’aligne sur la vôtre afin de vous sentir compris et de pouvoir progresser dans la thérapie.
  • Le type de thérapie qu’il propose et son déroulement.
  • Leur participation aux régimes d’assurance et le coût de la thérapie

Essayez de parler à quelques thérapeutes différents avant de vous décider.

Si l’angoisse vous perturbe et vous empêche de mener une vie normale, vous devez agir sans plus attendre. Contactez-nous dès maintenant afin que nous puissions vous orienter vers l’hypnothérapeute qui saura vous offrir les soins dont vous avez besoin pour retrouver le sourire.